Financer une éolienne en PED : mission impossible ?

Les capacités de financement des habitants des pays en développement sont généralement faibles. Plusieurs stratégies sont mise en place pour démocratiser les éoliennes et plus largement les énergies renouvelables.

 

1. Réduire les prix et la marge au minium en rognant sur la qualité du travail, des matériaux et sur le suivi du projet.

2. S'adresser à la frange la plus aisée de la population locale ou des immigrés

3. Subventionner l'achat de l'équipement par un fond d'aide au développement (ONGs, gouvernements)

 

Il ne faut pas perdre de vue que l'éolienne doit rendre des services utiles et rétribuables pour que son installation soit justifiée (utilitée) et pérenne (génération de revenus pour la maintenance).

Il y a généralement deux modes de financement d'une installation.

- Par vente du service réalisé par l'électricité éolienne : recharge d'une batterie domestique, d'un téléphone, vente d'une boisson fraiche, visionnage d'un match de foo, etc. Les possibilités sont presque inifinies.

- Par vente de l'énergie directement consommée, mesurée par un compteur électrique (généralement en kWh). Le système de facturation mensuelle par relevé de compteur fonctionne plutôt dans les zones urbaines ou semi-urbaines et requiert beaucoup de main d'oeuvre et de gestion. Ce n'est pas approprié pour de petites installations en milieu rural. Des petits compteurs électriques prépayés, à carte rechargeable, permettent de simplifier énormément la gestion et facturation mais sont plus onéreux à l'achat.

La vente du service final permet en pratique d'avoir des prix plus élevés et donc sécuriser la montage financier d'une installation éolienne. Ce mode de financement prend également plus de sens dans les cas des énergies renouvelables, car ne poussant pas à la consommation, contrairement à la facturation de l'énergie au compteur.

 

Un petit exemple simple permet de comprendre l'intérêt de cette approche : la recharge de téléphone portable. Il faut environ 5Wh pour recharger un téléphone, soit 0,005 kWh, et en brousse les gens paient 0,20 € ou plus pour ce service. Le prix de vente de l'énergie à travers ce service atteint donc la somme de 40€/kWh ! Difficile de facturer l'énergie à ce prix au compteur...

vente service de recharge de telephone
Une ou deux multiprises et le business démarre !

Evidemment, la quantité d'énergie vendue par jour est faible, mais dans un petit village, les revenus générés atteignent facilement 500€/an, de quoi financer la maintenance d'une éolienne de taille respectable, capable d'électrifier gratuitement l'école, par exemple.

 

La bonne nouvelle est que cette approche est duplicable en différentes approches : vente d'eau au m³, de boissons fraîches, location de sono pour les soirées dansantes, recharge de batteries domestiques...

autoconstruire une micro eolienne