Prévoir comment les gens vont interagir avec l'éolienne pour rendre un service durable et de qualité

Le facteur humain est probablement l'aspect le plus complexe à appréhender dans un projet éolien.

Comment les gens utiliseront l'électricité ou le service rendu par l'éolienne ?

Qui en tirera intérêt, profit, prestige, et qui, à l'inverse, verra le projet d'un mauvais oeil ?

Qui s'en occupera, assurera l'entretien, fera son possible pour la maintenir en fonctionnement et qui, au contraire, pourrait commentre un sabotage ?

 

Il convient de se poser franchement toutes ces questions lors du montage d'un projet, qu'il soit destiné à un particulier, une entreprise, une communauté, un entrepreneur.

 

On distingue différents acteurs autour d'un projet éolien, qui ont une importance plus ou moins forte selon le montage choisi.

 

Le bailleur est celui qui finance le système éolien complet, de son étude à sa réalisation. Le maître d'ouvrage. Il peut être un particulier, l'état, une ONG ou encore un bailleurs de fond. Selon les configurations, les exigences ne seront pas les mêmes en terme de résultats, de budget et d'objectifs.

 

L'installateur est celui qui réalise l'installation éolienne dans tous ces aspects pratiques : étude, chantier et mise en route. On l'appelle le maître d'oeuvre. Ces compétences techniques, ses moyens et son expérience sont impliquées directement dans chaque nouveau projet.

 

L'opérateur est celui qui s'occupe du fonctionnement de l'éolienne au jour de jour, sur le terrain. Il tire un profit, financier ou autre, du fonctionnement de l'éolienne. Son rôle est primordial pour assurer le fonctionnement à long terme, intervenir ou avertir en cas de panne. Il doit être former techniquement sur l'exploitation et l'entretien de base. L'opérateur est en charge du recouvrement financier sur place pour les services rendus, ou la facturation de l'énergie. Il est sans arrêt en contact avec les utilisateurs.

formation operateur eolien
Formation d'un opérateur sur le terrain

Le client est l'utilisateur final du service rendu par l'éolienne. Dans le cas d'un service non marchand, on parle plutôt d'usager, ou encore de bénéficiaire. La production électrique de l'éolienne lui est destinée. La compréhension de ses besoins et y apporter une réponse adaptée est la clé de la réussite.

 

Le technicien de maintenance est en charge de l'entretien de l'éolienne, de manière contractuelle ou au cas par cas. Il intervient sur des opérations ponctuelles de réparation et sur l'entretien spécialisé ne pouvant être réalisé par l'opérateur. C'est bien souvent l'installateur lui-même qui endosse ce rôle.

 

Les institutionnels sont toutes les personnes gravitant autour d'un projet éolien sur les aspects administratifs et politiques. Leur position est très importante dans un projet, étant donné leur pouvoir de décisions. Ils peuvent bloquer un projet ou au contraire le porter, le soutenir et le contrètiser. Dans les pays du sud, l'administration à un rôle souvent mineur et la politique un rôle majeur.

Dans bien des projets, un petit nombre d'acteurs endosse plusieurs casquettes à la fois. Un bailleur peut être également opérateur et client. Cette décomposition des rôles permet surtout de bien clarifier les attentes, droits et devoirs de chacun. Un projet bien monter doit permettre à tous le monde d'y retrouver son compte, à tout moment. C'est une garantie de pérennité.

Partagez ici un commentaire si vous avez une anecdotes à propos des interactions humaines dans un projet éolien...

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mada (vendredi, 07 septembre 2012 09:55)

    Good info dude

autoconstruire une micro eolienne